Toute cicatrice a son histoire. Nous voulons les entendre, ces histoires qui bouleversent le paysage du corps. Nous partons à la rencontre de cicatrices de tous les âges. Elles sont tantôt futiles, tantôt douloureuses, parfois drôles, émouvantes, idiotes ou grandioses.

 

La cicatrice est un récit figé dans la peau, une peau marquée par un récit.

 

Elle est un vecteur, elle lie la chair aux mots.

 

Un espace circonscrit à la surface de la peau qui s’enracine en profondeur dans le corps vécu.

La cicatrice est une porte d’entrée vers l’intime, le passé et les souvenirs.

Elle permet d’explorer la mémoire du corps, ce qu’on décide de dire, ce qu’on ne peut plus nommer, mais qui a pourtant existé, a laissé son empreinte.

 

Elle est le souvenir (résorbé) d’une brèche un temps ouverte entre le monde extérieur et le monde du corps. Elle est le vestige d’une rencontre accidentée avec le réel.

 

Elle est la marque inévitable que nos frictions laissent des traces. Qui s’y frotte s’y griffe. 

Un cycle dédié aux récits, aux rencontres et aux dessins

Projet porté par Esther Meunier Corfdyr et Agathe Vandekerckove

VOUS SOUHAITEZ NOUS CONTACTER AU SUJET DU CYCLE CICATRICE ?

© 2020 / Les Libres Etendues