EN 

CRÉATION

DORS

DORS - SEULE promenade chorégraphique solo

DORS (OÙ NOUS SOMMES PERDUES) duo

Où sommes-nous lorsque nous dormons ?

Dors convoque et provoque le dormeur, observe ses gestes, ses paroles, ses images.

 

La pièce est une quête du corps endormi. 
Elle se construit sur les paradoxes du sommeil.

Que se passe-t-il lorsque l'on s'affranchit ?Si on laisse le corps prendre la parole ?

EN

EXPOSITION

La Princesse au petit pois

Une exposition performée d'après le conte du même nom

Conception et mise en scène Esther Meunier Corfdyr

Les Endormies

d'Emmanuel Fleury

Photographies d'une répétition, prise à l'occasion de sessions de laboratoire au TAG à Grigny au printemps 2020.

EN

RECHERCHE

Traiter du sommeil

La recherche, aussi bien pratique que théorique, est centrale dans nos processus de création.

En ce qui concerne le sommeil, il a fallu tâtonner dans des contrées obscures. Nos pas ont été guidés et continuent de l'être par des lectures et références que nous avons à cœur de partager.

 

Nous partageons aussi les réflexions, hypothèses et échanges qui accompagnent nos expérimentations du sommeil.

EN

PARTAGE

S ' E N D ORMIR
SANS DORMIR

Des ateliers de pratique indisciplinaire, mêlant théâtre, danse, écriture et autres, proposés à des participants de tous âges.

EN

CONCEPTION

NULLE DIMENSION

Projet indisciplianire porté par Esther Meunier Corfdyr et Alice Boivin

Eprouver la nuit, le sommeil, les rêves, les yeux ouverts ou bien clos, dans des formes immobiles ou déambulatoires.

Ce cycle indisciplinaire, qui mêle danse, théâtre et photographie, s’accompagne d’un processus de recherche. Esther, dont les recherches universitaires portent sur le sommeil dans les dramaturgies occidentales, a initié pour ce projet une approche de recherche-création. Les univers de chacun se déploient dans un dialogue constant. Les membres du projet partagent des références communes sur le sujet : ouvrages de neurosciences et sciences humaines, et notamment l’essai Tombe de sommeil du philosophe Jean-Luc Nancy, essai qui a en grande partie contribué à jeter les bases de ce cycle.

Le sommeil constitue un terrain fondamental d’expérimentations. Emmanuel recherche des traces de sommeils qu’il photographie ; Esther travaille avec les interprètes sur la naissance du mouvement à partir d’un corps endormi et écrit les textes à partir de leurs traversées. La parole, le mouvement et l’image ne cessent de se tisser et de se répondre dans des allers et venues permanents entre le studio, le bureau et le plateau.

© 2020 / Les Libres Etendues